Bienvenue


Aller au contenu

Historique

Passion autos

HISTORIQUE DES ALPINES 4 CYLINDRES

L’Alpine A 310 1600 a été présentée au salon de Genève, le 8 mars 1971.
Les victoires abondantes de la berlinette en compétition ont donné une suite logique par ailleurs, à la naissance d’une voiture plus spacieuse, plus confortable mais tout en gardant la «race » de la fameuse A110.

Créée par le bureau d’études de la Régie Renault en relation avec Dieppe, Marcel BELIGOND le styliste, donna une silhouette agressive se distinguant notamment par une «vitrine» de 6 phares. Si le châssis conserve toujours la poutre centrale, les suspensions sont entièrement nouvelles. Epures bien étudiées, réglages multiples donnent à cette voiture un comportement dynamique neutre malgré la position du moteur qui reste en porte à faux. Celui à une cylindrée de 1605 cm3 avec 2 carburateurs WEBER 45 DCOE version VE (extrapolation du 1565 cm3 de la A110 1600 S) et il développe une puissance de 127 CV DIN pour un couple de 14.7 da.N/m DIN à 5000 tr/mn.

D’ailleurs les A110 1600 SC ou VD (comme on veut) hériteront des trains et de ce même moteur.
L’intérieur est conçu pour 4 personnes en fait 2+2 mais la place pour les bagages est toujours inexistante, la roue de secours prenant place dans le coffre avant avec le réservoir d’essence en manolène (matière synthétique très résistante). En 1973, quelques modifications mineures apparaîtront dont une banquette arrière rabattable en 2 parties pour donner un peu d’aisance… aux sacs de voyages.

1974, apparaît une version à Injection monopoint BOSCH version VF ( pour l’exportation et norme anti-pollution) avec les mêmes caractéristiques que la version carburateurs mais sans le bruit d’aspiration intrinsèque des fameux WEBER. Bien dommage !

Salon 1976, une A310 1600 TX version VG apparaît. Equipée du moteur 1647 cm3 des R16 TX, elle est certes moins performante mais donne encore beaucoup de plaisir dans la conduite avec une vitesse de pointe de l’ordre de 195 km/h. Le style ne change pas. La A 110 1600 SX sera munie de la même motorisation.

En 1977, c’est la version V6 de 2664 cm3 (150 CV) qui apparaît enfin. Elle écarte efficacement la version 4 cylindres. C’est une autre histoire qui commence, beaucoup plus longue.
De nos jours, la A310 4 cylindres est encore très performante. Moins de 30 secondes aux 1000 mètres et 210 km/h en vitesse de pointe. D’ailleurs, l’essai du journal l’AUTOMOBILE de 1972 donnait pour un parcours entre Paris centre et Avallon, par autoroute, une moyenne de 178 et une consommation de …18.5 l/100

Je possède une A310 4 cylindres 1600 VE de 1972 dans sa configuration d’origine ce qui ne veut pas dire que tous les éléments sont de 1972. L’intérieur a été refait avec un tissu possédant le toucher d’antan.
Les éléments mécaniques (le châssis, les trains, le moteur, la boite) sont d’origine. La réfection de la boite étant en cours, j’en profite pour redonner une santé (lifting) aux éléments de suspensions. Pas de point de rouille important mettant en péril les principaux organes de la voiture ce qui veut dire que les A310 sont de conception sérieuse et sont capables de durer dans le temps. Je reconnais que les 2 «brancards » situés sous les places avant sont bien entamés, quand même !

Beaucoup d’organes mécaniques sont empruntés chez RENAULT mais aussi chez PEUGEOT pour quelques éléments des trains, chez FIAT pour le silentbloc de la boite, mais aussi chez CITROEN.

Plus rare en occasion que la version 6 cylindres, cette voiture donne énormément de plaisir dans le domaine de la conduite (position, tableau de bord riche) mais aussi dans un moteur qui ne demande qu’a donner.

Une vraie de vraie, cette ALPINE !!!

Index | Site F5AXG | RCC F8KGN | Passion autos | F4AXF- F5AXG | Passion photos | Plan du site


Sous-menu


Auteur : F5AXG | f5axg@orange.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu